Une histoire de nounours connectés qui donne à réfléchir…

En matière d’objets connectés et d’applis, certaines précautions paraissent élémentaires a priori. Ce n’est pas le cas de toutes les entreprises, même quand elles sont suffisamment développées pour avoir les moyens de leurs ambitions de développement et de prospérité. Les pratiques concernant ce gentil fabricant de nounours connectant bébés et parents, donnent à réfléchir. Ainsi, quand une réclamation n’aboutit pas, quand l’entreprise concernée fait la sourde oreille, il y a de quoi s’inquiéter et utiliser les grands moyens. Hélas, tous misent à juste titre sur le découragement que ces démarches suscitent chez la plupart d’entre nous, qui avons tant d’autres chats à fouetter ! Et pourtant…

Les animaux en peluche de CloudPets

Des nouvelles de l’Apple Watch ?

applewatch-e1477345671790

Les ventes s’effondrent paraît-il. La faute à qui, à quoi ? Bon, l’article du blog du Monde.fr (encore lui) avance différentes explications, et comme je n’y trouve pas mon compte, je m’avance :

Le souci me semble être, pour android comme pour apple, la gestion du secteur développement dédié aux smartwatches. Je m’explique : depuis que j’ai ma motorola 360 par exemple, au début tout nouveau tout beau, tout fonctionne, et puis voilà que motorola estime indispensable de mêler son grain de sel et d’imposer des applis censées faciliter l’utilisation de ma smartwatch. Résultat ? Il y a trop souvent conflit ou double-emploi, et je perds des fonctionnalités.

Et puis d’une mise à jour d’androidwear à une autre, je perds encore des fonctionnalités, j’ai du mal à simplement appairer ma montre à mon smartphone, bref je finis par tout perdre. C’est à peine si ma montre me donne l’heure.

Alors, le client est un pigeon certes, mais pas prêt à investir encore dans un objet aussi maltraité par le développement. Je n’ai heureusement pas fait l’acquisition d’applewatch, mais je suppose que si les premiers utilisateurs ont rencontré les mêmes déconvenues, passé le premier effet « chic » d’arborer une applewatch à son poignet, ils ne sont pas enclins à investir de nouveau. D’autant que c’est tout juste si l’on ne passe pas pour un crétin absolu, quand on porte une smartwatch, à présent.

Entre ces déboires et les histoires de cyber-attaques (car ces difficultés ne découragent pas les hackers, au contraire), je ne voudrais pas jouer les Cassandre, mais il va falloir faire preuve d’un peu plus de créativité et rassurer la clientèle passée, avant de songer à celle à venir.

Apple et Samsung se partagent le marché des smartwatch

Le marché des smartwatch est récent mais Apple et Samsung se partagent une nouvelle fois le secteur. Les deux constructeurs captent 72,8% des ventes mondiales.

Si Apple continue de rester très discret sur les ventes officielles de sa montre connectée, un nouveau cabinet d’analyse a cherché à établir sa position sur le marché.

On retrouve généralement des disparités assez impressionnantes dans les études publiées par les divers cabinets d’analyse.

Au cours de ce 3ème trimestre 2015, il s’est donc vendu (selon Strategy Analytics) 6,1 millions de montres connectées, soit une croissance de 510% par rapport à 2014. Seuls Apple et Samsung semblent tirer leur épingle du jeu. On peut ainsi déduire que les smartwatches Android Wear représentent au maximum 10% du marché…

Une multitude de constructeurs se sont engouffrés sur le marché des smartwatch et des bracelets connectés. Et encore, l’Apple Watch n’est pas disponible partout dans le monde et chez tous les opérateurs.